Canal Seine-Nord Europe vs Grand Paris jusqu’au Havre

Souvent opposés, notamment par certains élus qui dénoncent un cadeau fait aux ports du Benelux au détriment des installations normandes, les deux projets seraient pourtant complémentaires, selon l’avis d’architectes et géographes. Le match se joue en ce moment.

Contrairement à New York ou Londres, Paris n’est pas une métropole côtière. Elle n’en oublie pas pour autant ses voies fluviales et ses accès à la mer. Alors que le transport maritime représente aujourd’hui 90 % des échanges internationaux, le rôle des ports est un élément déterminant dans l’économie mondialisée. Si d’autres projets, notamment celui du métro automatique en rocade, tirent à eux la couverture médiatique, le Grand Paris portuaire reste un enjeu phare dans la construction d’une métropole internationale.

« Toutes les grandes métropoles mondiales sont portuaires. Avec son aspect industriel, mais aussi agricole et pétrochimique, la vallée de la Seine a tout ce qu’il faut pour devenir la grande métropole de l’Europe de l’Ouest ouverte sur

la Manche », confirme l’architecte Antoine Grumbach, membre du conseil scientifique de l’Atelier international du Grand Paris (AIGP). « Le débat maintenant est de savoir si l’on veut plutôt une ouverture maritime de Paris dans un cadre européen, ou dans un cadre national », précise Daniel Béhar, pro- fesseur à l’Institut d’urbanisme de Paris (IUP) Paris-Est-Créteil…

Retrouvez la suite de l’article dans le dernier numéro du Magazine Grand Paris, disponible en kiosque ou par abonnement.

image_pdf