La France n’organisera pas l’Exposition universelle en 2025. Pascal Lamy, président du Groupement d’intérêt public Expofrance 2025, en a été informé par un courrier signé Édouard Philippe. Le Premier ministre note l’absence de retombées économiques assurées pour le pays et pointe les faiblesses structurelles du modèle économique du projet, estimant que les engagements demandés concernant la solidité du dispositif opérationnel proposé par la France ne sont pas tenus. Les inquiétudes sur la fréquentation sont également trop importantes. Les différents scénarios tablaient sur une fréquentation comprise entre 35 et 40 millions de visiteurs, envisageant même une hypothèse haute à 65 millions. Sauf qu’en 2015, Milan n’a attiré qu’environ 20 millions de visiteurs. Une fréquentation similaire se traduirait par une chute des recettes de 1,3 milliard à 455 millions d’euros seulement… Un risque que Matignon ne souhaite pas prendre, constatant par ailleurs le manque de partenaires privés prêts à s’engager sur ce dossier. Organisée tous les cinq ans pour une durée d’environ cinq mois, l’Exposition universelle est un événement international qui a pour but d’éduquer le public, de partager l’innovation, de promouvoir le progrès et d’encourager la coopération. À ce jour, seules trois villes restent candidates à l’organisation de l’édition 2025 : Ekaterinbourg (Russie), Osaka (Japon) et Bakou (Azerbaïdjan). Le lauréat sera connu en novembre 2018. Quant à l’Expo 2020, elle se déroulera à Dubaï (Émirats arabes unis).

 

credit photo : © JACQUES FERRIER ARCHITECTURE – MANUELLE GAUTRAND ARCHITECTURE

image_pdf