Le projet pharaonique porté par Immochan, filiale du groupe Auchan, devrait voir le jour en 2024, sur le Triangle de Gonesse (95), le long de l’autoroute A1. Mariant commerces, culture, loisirs, restauration et hôtellerie, ce complexe géant s’étendrait sur 500.000 m2. En dépit de la promesse de développement économique et l’annonce de nombreux emplois à venir (11.000 selon ses promoteurs), il cristallise toujours de nombreuses critiques, ses pourfendeurs dénonçant un projet démesuré et anti-écologique, quitte à brandir la menace d’un « Notre-Dame-des-Landes francilien ».

Propos recueillis par Sylvie Roman

 

POUR. Jean-Pierre Blazy, maire PS de Gonesse

Le projet EuropaCity est souvent dénoncé par ses opposants qui le juge démesuré, estimant qu’il mettrait en péril l’équilibre du territoire… Que répondez- vous ?

Qu’il s’inscrit dans le projet plus vaste d’aménagement du Triangle de Gonesse. EuropaCity ne repré- sente qu’un tiers de l’opération qui porte essentiellement sur la créa- tion d’une zone d’aménagement concerté (ZAC) et de quartiers tertiaires à haute valeur ajoutée. Nous comptons porter ce projet dans le cadre de la candidature de la France à l’Exposition universelle de 2025. Et l’arrivée de la ligne 17 du Grand Paris Express permettra de desservir l’ensemble de la ZAC. C’est un programme à l’échelle du Grand Paris de demain, car nous ne sommes qu’à 15 km à vol d’oiseau de la cathédrale Notre-Dame…

Retrouvez la suite de l’article dans le dernier numéro du Magazine Grand Paris, disponible en kiosque ou par abonnement

image_pdf