La métropole est au cœur de nombreux travaux photographiques contemporains, trente-cinq ans après la « mission photographique » de la Datar, dont Robert Doisneau fut un illustre représentant avec sa « Banlieue en couleur » dans les années 1980. Comment l’image peut-elle contribuer à façonner l’imaginaire collectif du Grand Paris ? Explications.

Par Sonia Desprez 

L’initiative revêt une dimension mythique pour tous ceux qui s’intéressent à la photo et au paysage. En 1983, la Datar – Délégation inter-ministérielle à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale, dissoute en 2014 – créait une « mission photographique ». Celle-ci a chargé des artistes, célèbres, comme Robert Doisneau, ou inconnus, de photographier le paysage français. Dirigée par Bernard Latarjet et François Hers, cette mission a duré jusqu’en 1988. Elle est née d’un contexte très particulier : « Le territoire français traversait à l’époque une phase unique dans sa transformation », se souvient Bernard Latarjet, qui cite la fin de l’exode rural et du mouvement d’urbanisation des villes nouvelles, la fin de la conversion des industries lourdes traditionnelles, l’apparition de nouvelles grandes régions touristiques…

« Le territoire, du fait de la rapidité et la profondeur de ces bouleversements, devenait difficilement lisible pour ceux qui avaient la charge de son aménagement. Ils se sont rendu compte, par ailleurs, que l’art du paysage – en photo, en littérature, en peinture… –, avait complètement disparu en France, contrairement à d’autres époques ou d’autres pays », poursuit l’administrateur culturel. La mission photographique de la Datar contribue donc à inaugurer une nouvelle culture du paysage français, et c’est dans ce cadre que Robert Doisneau propose, dans les années 1980, La Banlieue en couleur, une série magnifique et méconnue qui fait l’objet d’un livre, préfacé par l’urbaniste et réalisateur Claude Eveno, sorti en octobre 2017 (Dominique Carré éditeur). Il y saisit la banlieue parisienne presque sans personnages, et tout en couleur, contrairement à sa pratique habituelle.

Retrouvez la suite de l’article dans le dernier numéro du Magazine Grand Paris, disponible en kiosque ou par abonnement

Droit photo / ILLUSTRATION :  © Robert Doisneau

image_pdf