L’appel à projets lancé par la MGP et l’État suscite un fort enthousiasme chez les architectes urbanistes, aménageurs, promoteurs et autres investisseurs. Les parcelles soumises à l’imagination des candidats pour leur réaménagement présentent des profils très variés. Revue de détail.

« Faire éclore la ville de demain dans les deux ans qui viennent. » Telle est la mission fixée par le président de la Métropole du Grand Paris (MGP), Patrick Ollier (LR), aux 61 sites sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets international Inventons la Métropole. Un concours d’architecture, calqué sur l’opération Réinventer Paris, qui éveille, semble-t-il, un fort enthousiasme. Qu’on en juge : 1.200 architectes, urbanistes, aménageurs, promoteurs ou investisseurs se sont pressés au Pavillon Baltard, à Nogent-sur-Marne (94), le 10 octobre dernier, lors de la présentation des emplacements retenus.

Aucun territoire métropolitain ne manque à l’appel : 19 terrains concourent en Seine-Saint-Denis, 21 dans le Val-de-Marne, 12 dans les Hauts-de-Seine, 5 à Paris, et 4 des sites se trouvent même hors de son périmètre (3 dans l’Essonne et 1 dans le Val-d’Oise). « Autant de sites qui révèlent la diversité de la Métropole ; à l’appel à projets de témoigner de sa cohérence, en trouvant un fil directeur, celui d’une agglomération innovante, résiliente et solidaire », ambitionne Valérie Mayer-Blimont (LR), conseillère métropolitaine en charge du dossier Inventons la Métropole.

 

Retrouvez la suite de l’article dans le dernier numéro du Magazine Grand Paris, disponible en kiosque ou par abonnement

image_pdf