Véritable carrefour de l’industrie cinématographique européenne, la belle et ambitieuse Cité du Cinéma, initiée par Luc Besson, rassemble talents, studios, étudiants et professionnels du Cinéma. Aujourd’hui, la Cité du Cinéma s’ouvre au public, et plus particulièrement  aux entreprises, qui sont invitées à entrer dans la grande famille du cinéma et à célébrer leurs événements au cœur de cet « Hollywood sur Seine ». 

Héritage du patrimoine industriel français

la Centrale Saint-Denis II, mise en service en 1933 pour répondre à une demande d’énergie croissante, alimentait principalement le réseau de traction du métro parisien. La Centrale s’est agrandie puis l’exploitation du site a évolué au fil du temps jusqu’à l’arrêt définitif de la production décidé en 1981. L’ensemble immobilier s’organise autour de la nef magistrale à l’ossature baignée de lumière. Ce lieu a été réhabilité et conçu pour fondre Art Déco et avant-garde dans un espace cohérent, homogène, grâce à l’expertise inspirée du cabinet Reichen et Robert & Associés.


Dimension architecturale de la cité du cinéma

Le projet architectural vise à conserver le patrimoine industriel du site en réhabilitant la centrale thermique tout en construisant de nouveaux bâtiments respectant la logique du plan originel. Certaines salles telles que la salle de machines (ou nef), la salle des pompes et leurs annexes sont donc intégralement reconverties et transformées en halls et en restaurant. Les couleurs initiales du bâtiment, dans les teintes rose orangé sont également conservées. Les façades anciennes ont été ravalées et ont reçu de nouveaux vitrages conçus selon le découpage initial. Du papier à la réalité, la Cité du cinéma est aujourd’hui un outil majeur au service du cinéma, doté d’un équipement de haute valeur technologique. Elle a vocation à dynamiser le secteur du cinéma pour continuer à produire un nombre élevé de films et attirer sur le sol français des productions étrangères.

 

++ WEB

La cité du cinéma

image_pdf