La mue sportive et controversée de la Porte d’Auteuil

C’est la Mecque du sport à Paris. La Porte d’Auteuil mêle zones résidentielles et grands équipements dédiés aux compétitions sportives, face au bois de Boulogne, au sud d’un 16e arrondissement huppé et réputé conservateur. Plusieurs dossiers brûlants divisent les habitants et les élus. Le chantier contesté de logements sociaux sur le site de l’ancienne gare d’Auteuil a démarré après une décennie d’atermoiements, tandis que le projet d’extension de Roland-Garros continue de faire polémique. Le stade Jean-Bouin va accueillir un incubateur du sport. Et le Parc des Princes s’apprête à faire peau neuve. Tour d’horizon d’un quartier emblématique du Grand Paris, à la veille de l’Euro 2016 et d’une candidature parisienne aux JO de 2024.

En face de l’hippodrome d’Auteuil et des coquettes allées fleuries du Jardin des poètes, les mauvaises herbes et les grillages du terrain vague commençaient à faire partie du paysage. Mais elles ont fini par arriver, les deux immenses grues, symboles du coup d’envoi d’un chantier au point mort depuis une dizaine d’années. Après les conflits, blocages, tensions et recours juridiques en tout genre, le projet immobilier du site de l’ancienne gare d’Auteuil va finalement voir le jour. Les travaux ont débuté à la fin de l’année 2014. Le constructeur travaille actuellement à la pose des fondations.

Depuis sa naissance, ce grand projet de 176 logements sociaux et 166 logements privés a suscité la controverse. Aux côtés de plusieurs associations de riverains particulièrement remontés, le député-maire du 16e arrondissement Claude Goasguen (LR) a résisté jusqu’au bout : « J’ai toujours été contre les constructions hautes devant le bois de Boulogne, ça crée une espèce de fortification », explique-t-il. Cette critique sur les futurs bâtiments hauts de 8 à 10 étages est partagée par…

Retrouvez la suite de l’article dans le dernier numéro du Magazine Grand Paris, disponible en kiosque ou par abonnement.

 

image_pdf