Comment pousser les touristes à franchir le périph’

Paris, déjà première destination mondiale, devrait accueillir de plus en plus de touristes dans les années à venir… au risque de voir les sites incontournables de la capitale atteindre la saturation. L’enjeu pour la métropole : inciter davantage de visiteurs à s’aventurer hors des sentiers battus, au-delà de l’intra-muros ; car le Grand Paris recèle des trésors, parfois insoupçonnés. Les professionnels du tourisme francilien ne manquent pas d’idées. Inventaire.

Julien Descalles

Parmi les 15 sites franciliens qui attirent chaque année plus d’un million de visiteurs, le château de Versailles (7,3 millions) et Disneyland Paris (13,4 millions), implantés hors de Paris, font figure d’exceptions. Richesse du patrimoine oblige, les touristes venus découvrir la capitale se massent principalement dans un centre délimité par l’Arc de triomphe et la tour Eiffel à l’ouest, le panthéon au sud, Bastille à l’est et Montmartre au nord. Et cette hyper-concentration pourrait encore se renforcer avec les prévisions de croissance mondiale du tourisme : 127 millions de voyageurs sont attendus dans les aéroports parisiens en 2025, contre 97 l’an dernier. Face à cette inflation annoncée et au risque de saturation des sites les plus convoités, la diversification de l’offre touristique à l’échelle métropolitaine devient donc une nécessité…

Retrouvez la suite de l’article dans le dernier numéro du Magazine Grand Paris, disponible en kiosque ou par abonnement

image_pdf