Il a été désigné pour réaliser l’extension de Roland-Garros. Mais c’est surtout pour ses ouvrages de franchissement ponts, passerelles… que Marc Mimram est réputé dans le monde entier. Ce diplômé de philosophie est également un intellectuel : sa pratique de l’architecture se fonde sur des convictions âprement défendues. Rencontre.

Tristan Quinault-Maupoil

Il est l’un de ces hommes qui dessinent le paysage de l’Île-de- France. Marc Mimram, 62 ans, n’est pas un habitué des revues de papier glacé. Pourtant, son palmarès est éloquent. En 2013, ce diplômé de Berkeley et de l’École nationale des ponts et chaussées a remporté le très prestigieux et convoité prix de l’Aga Khan pour la réalisation du pont Hassan II, à Rabat, au Maroc. Quand il reçoit dans son cabinet du 11e arrondissement de Paris, il n’en parle que très modestement… « Je suis fier que ce prix reconnaisse les ouvrages d’art comme étant capables de construire des architectures sensibles, atten- tives et généreuses. » Pour la « séquence émotion », on repassera.

Cet ingénieur, également titulaire d’un DEA de philosophie, préfère installer son interlocuteur face à un PowerPoint et dérouler ses derniers travaux. On voit alors la passion animer le visage de cet homme d’apparence un peu revêche dont on s’aperçoit vite qu’il vaut mieux éviter d’interrompre l’exposé par une question, aussi banale soit-elle. « Combien de ponts avez-vous construit ? », demande-t-on pourtant. « Oui, oui, j’y viens dans un instant », s’agace-t-il, renvoyant son interlocuteur dans la peau d’un étudiant de l’École d’architecture de Marne-la-Vallée, où il enseigne, après avoir donné des cours aux Ponts et Chaussées, à l’École polytechnique fédé- rale de Lausanne et à l’université de Princeton (New Jersey)…

L’ingénieur semble cohabiter aisément avec le philosophe. « Cette double formation me permet de regarder la question architecturale au-delà de la question technique. J’ai une relation plus grande au monde », confie-t-il.

Retrouvez la suite de l’article dans le dernier numéro du Magazine Grand Paris, disponible en kiosque ou par abonnement

image_pdf