Tourisme culinaire, festif, urbain ou encore LGBT… La capitale investit ces nouveaux segments du marché touristique pour attirer davantage de curieux. Autre nouveauté : la banlieue fait désormais partie intégrante des campagnes de promotion de la destination Paris.
Louis Delafon

Paris, parmi les premières destinations touristiques mondiales, peut-elle conserver son avantage dans ce marché ultra-concurrentiel ? La capitale marque en tout cas des points dans sa grande opération reconquête. Après des dernières années perturbées, les professionnels de ce secteur stratégique – il pèse 10 % du PIB de la métropole – veulent donner davantage de lustre encore à l’image de la destination Paris. Et surtout la moderniser, l’adapter à des visiteurs en quête d’expériences nouvelles. Dernière tendance : le tourisme sur-mesure, autrement nommé « tourisme affinitaire ». Présenté en novembre 2017 au conseil de Paris par l’exécutif municipal, le rapport « Stratégie tourisme 2022 » rassemble 59 mesures pour développer le tourisme dans la capitale. Elles sont le fruit de quinze mois de concertations avec les acteurs du secteur. « Nous souhaitons désormais présenter l’ensemble des visages de la ville et adresser ces offres spécifiquement aux publics qui l’attendent avec une approche différente par marché touristique.», détaille Jean-François Martins, adjoint d’Anne Hidalgo en charge des sports et du tourisme.

Pour Nicolas Lefebvre, directeur général de l’Office de tourisme et des congrès de Paris, la capitale regorge d’activités très puissantes, tout l’enjeu est d’en faire leur promotion. Le public des jeunes Européens, qui a eu tendance à mettre Paris au second plan au détriment de Londres, Berlin ou Amsterdam, est notamment visé, devenant une clientèle prioritaire : « Nous communiquons sur des thèmes liés aux ambiances, aux évènements et à des expériences nouvelles.» Pour que Paris redevienne d’abord une fête. Mais pas seulement, énumère-t-on à l’office du tourisme.

Séduire les LGBT

Le tourisme gay et lesbien représenterait 10.% du revenu annuel du tourisme mondial, selon l’Organisation mondiale du tourisme…

Droit photo: © Christophe Crénel 20 (Le festival Rock en Seine (fin août) dans le parc de Saint-Cloud (92). Ici la grande cascade.)

Retrouvez la suite de l’article dans le dernier numéro du Magazine Grand Paris, disponible en kiosque ou par abonnement

image_pdf