Pépinières, incubateurs, accélérateurs de projets, les lieux consacrés à l’économie numérique ne manquent pas à Paris où la Halle Freyssinet va bientôt ouvrir ses portes d’ici 2016 sur une friche de la SNCF.

30 000 m², 1 000 start-up, la Halle Freyssinet sera « le plus grand incubateur du monde » selon Xavier Niel à l’origine du projet. Il comprendra entre autres un FabLab et un espace réservé aux start-up. En partenariat avec la ville de Paris, le projet financé à 90 % par le patron de Free et à 10 % environ par la Caisse des dépôts et consignations, sera un des emblèmes du nouveau quartier Paris Rive Gauche dans le 13e arrondissement.

Le mélange, valeur d’un territoire

200 à 250 logements sont prévus également, dont une partie réservée aux étudiants. « On ne cherche pas à créer de la mono-activité, indique Georges-Étienne Faure, conseiller de Jean-Louis Missika, adjoint au maire de Paris chargé de l’innovation, de la recherche et des universités. C’est le mélange, y compris pour les start-up et les nouvelles entreprises, entre chercheurs, artistes, ingénieurs, écoles de formation, qui fait la valeur d’un territoire. L’intérêt pour eux c’est de se rencontrer et d’échanger ».

Les activités numériques s’éparpillent sur le périmètre parisien, particulièrement au centre rive droite, et sur celui de la petite couronne.

Croissance exponentielle

Leur qualification demeurant très floue, Georges-Etienne Faure estime à 3 000 minimum le nombre de startup à Paris intramuros. Le secteur nord-est se développe avec Paris Région Innovation Lab, créé à l’initiative de la Région et de la ville de Paris. Dans le 18e, le plus grand incubateur de Paris actuellement abrite ainsi 80 entreprises.

Retrouvez la suite de l’article dans le dernier numéro du Magazine Grand Paris, disponible en kiosque ou par abonnement.

image_pdf