(AFP) – L’Etat souhaiterait que la Ville assume la moitié des 45 M€ nécessaires pour boucler les travaux de la Philharmonie, initialement financés « à parité » par l’Etat et la Ville. Mais « la Ville ne paiera pas », a déclaré M. Julliard, alors que doit se tenir lundi un conseil d’administration crucial pour la Philharmonie. Ce refus « a été entériné » mardi, au cours d’une réunion entre le Premier ministre, Manuel Valls, et la maire de Paris, Anne Hidalgo, a assuré M. Julliard.

Le coût total du projet devrait s’élever à « 380 M€ », au lieu des « 337 M€ » sur lesquels la Ville s’est engagée, selon M. Julliard. Le premier prix global affiché était d’environ 200 M€. La Ville souhaite par ailleurs limiter sa contribution au budget de fonctionnement de la Philharmonie. Elle se limitera pour 2014 à 2,5 M€, selon M. Julliard. L’Etat devrait de son côté mettre sur la table 4,5 M€, selon une source proche de la mairie. Pour 2015, la Ville – qui aurait été entendue par Matignon – ne souhaite pas davantage payer la moitié des 18 M€ de subvention prévus. « Hier (mardi), il a été décidé (entre Mme Hidalgo et M. Valls) qu’une mission Ville-Etat allait s’atteler à travailler à un nouveau modèle de fonctionnement moins coûteux pour les tutelles », a-t-il annoncé.

image_pdf