Le Grand Paris et le syndrome de Peter Pan

Capture d’écran 2021-02-22 à 15.35.13

Le Grand Paris a longtemps été un territoire hostile pour les enfants, pensé avant tout pour les adultes et les automobilistes. Des « rues aux écoles » aux « cours oasis », les initiatives se multiplient depuis plusieurs mois pour rendre la métropole plus kid friendly.

 

Le Grand Paris, grand méchant loup dévoreur de bambins ? « Ce n’est pas propre à la métropole parisienne, l’enfant est un oublié de longue date de la ville moderne, fonctionnaliste », juge l’architecte Béatrice Mariolle, du cabinet BMCA. Trottoirs étroits, trafic automobile interdisant leur circulation sans accompagnement, mobiliers urbains obstruant leur vision, panneaux de signalisation pas à leur hauteur, place largement cédée à la route et au stationnement… « Durant les Trente Glorieuses, priorité a été donnée à toujours plus de voitures, de vitesse, synonymes de développement économique, excluant les enfants d’un espace public devenu trop dangereux », abonde Denis Moreau, fondateur de l’association Rue de l’Avenir.

 

La suite de cet article est réservé aux abonnés.

Pour en profiter, abonnez-vous dés maintenant ou connectez-vous.

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


À propos

Grand Paris Développement est le premier titre de presse magazine entièrement consacré au Grand Paris.

Le magazine Grand Paris Développement vous apporte une information objective sur les chantiers du Grand Paris et sur son impact pour les Franciliens.

 


NOUS CONTACTER

APPELEZ-NOUS



Actuellement en kiosque


Partager: