Le bois Saint-Marin, un poumon vert oublié qui reprend vie

bois Saint-Marin 01

Fermé depuis plus de deux siècles, ce site exceptionnel de 280 hectares situé à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis), va bientôt ouvrir au public. Après les parties de chasse aristocratiques, place aux promeneurs et à la biodiversité, sous l’égide de la nouvelle propriétaire, l’Agence des espaces verts d’Île-de-France. Nous avons pu nous y rendre.

 

Depuis la gare du Nord, le RER E y mène en trente minutes. Le trajet permet de mesurer la carence en espaces verts du département. Tours, barres d’immeubles et zones pavillonnaires sans cachet défilent dans une Seine-Saint-Denis tristement minérale. L’arrêt gare des Yvris-Noisy-le-Grand ouvre néanmoins une autre perspective : au bois Saint-Martin, le calme est absolu et la nature sauvage. Ce site exceptionnel de 280 hectares – un tiers du bois de Boulogne – est bordé par Noisy-le-Grand (93), Villiers-sur-Marne et Le Plessis-Trévise (94). Mais leurs habitants ignoraient pour la plupart son existence, l’endroit étant fermé au public depuis plus de deux siècles.

Ce poumon vert à l’est de la métropole était jusqu’à la fin de l’année dernière la propriété de la famille du baron Petiet, des aristocrates qui y séjournaient en villégiature et organisaient à l’occasion quelques parties de chasse. « L’acquisition s’est faite sur une indivision successorale, les différentes branches de cette famille n’étant pas toutes d’accord pour la vente, explique Brigitte Marsigny, maire DVD de Noisy-le-Grand. C’est une longue négociation qui a été initiée au début de mon mandat en 2015. La famille Petiet était finalement contente de pouvoir confier dans de bonnes mains l’ensemble de la propriété. »

La suite de cet article est réservé aux abonnés.

Pour en profiter, abonnez-vous dés maintenant ou connectez-vous.

 

Partager:

À propos

Grand Paris Développement est le premier titre de presse magazine entièrement consacré au Grand Paris.

Le magazine Grand Paris Développement vous apporte une information objective sur les chantiers du Grand Paris et sur son impact pour les Franciliens.

 


NOUS CONTACTER

APPELEZ-NOUS



Actuellement en kiosque


Partager: