Le boom de la logistique met la métropole sous pression

000504552

Entre confinements à répétition, fermetures des magasins « non essentiels » et peur de la contagion, les habitants du Grand Paris plébiscitent l’e-commerce. L’équivalent d’un Black Friday tous les jours, selon les experts. Cet essor du « B2C » – la vente directe de l’entreprise au consommateur – fait craindre une hausse des embouteillages et de la pollution. Entre zone à faibles émissions (ZFE) et aides à l’achat de véhicules électriques, des outils existent toutefois pour rendre la logistique plus verte.

 

À la faveur de la crise sanitaire, le commerce en ligne et la livraison à domicile ont accéléré leur irrésistible marche en avant depuis un an. En témoignent les données de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance pour 2020 : 1,8 milliard d’achats effectués à distance dans l’Hexagone, 112 milliards d’euros dépensés via la vente en ligne, soit une croissance de 8,5 % à l’échelle de la France – elle atteindrait même 10 % dans la métropole parisienne. Et le bond est particulièrement spectaculaire pour le commerce de détail, l’e-commerce représentant désormais 13,4 % de l’activité, contre 9,8 % en 2019. Là encore, les particuliers métropolitains auraient davantage franchi le pas qu’ailleurs.

 

Si l’on veut que nos villes restent vivables, avec 1,5 million de cyberacheteurs français en plus pour la seule année 2020,il devient urgent d’organiser une logistique urbaine fluide, efficace, vertueuse.

Lydia Mykolenko, géographe-économiste à l’Institut Paris Région.

La suite de cet article est réservé aux abonnés.

Pour en profiter, abonnez-vous dés maintenant ou connectez-vous.

Partager:

À propos

Grand Paris Développement est le premier titre de presse magazine entièrement consacré au Grand Paris.

Le magazine Grand Paris Développement vous apporte une information objective sur les chantiers du Grand Paris et sur son impact pour les Franciliens.

 


NOUS CONTACTER

APPELEZ-NOUS



Actuellement en kiosque


Partager: