image_pdf

Située sur la rive sud-ouest du lac Michigan, Chicago a bénéficié dès sa création d’une position géographique idéale, faisant le pont entre l’ouest et l’est des États-Unis, drainant à elle flux migratoires et acteurs économiques majeurs. La « cité du vent » est surtout depuis plus d’un siècle à la pointe de l’urbanisme moderne.

Thomas Roure

Surnommée la « Windy City » en raison des vents polaires qui la balayent en hiver – ou pour ses politiciens réputés pour « brasser du vent » ? ; il y a débat entre locaux –, la troisième ville des États-Unis amalgame depuis sa création ce que l’Amérique a de plus innovant… et d’américain. « En termes d’américanité, Chicago est bien plus typique que New York, qui est une global city », juge Christian Monjou, ancien professeur de chaire supérieure en Khâgne au lycée Henri IV et spécialiste des civilisations anglo-saxonnes.

La ville du gratte-ciel « Contrairement à ce que l’on croit souvent, c’est ici que le gratte-ciel, la forme la plus essentielle de l’architecture moderne, a été inventé, et non à New York », poursuit le conférencier. Certes, la Grosse Pomme dépasse la cité venteuse en nombre de skyscrapers – plus de 800 pour l’une contre plus de 300 pour l’autre –, mais Chicago s’est toujours voulue plus innovante, faisant le pari de la mixité (bureaux, logements, commerces) et concentrant dans son quartier d’affaires – le centre-ville surnommé « The Loop », du nom du métro aérien qui y fait une boucle – des chefs-d’oeuvre architecturaux inspirés de sa célèbre école d’architecture, née au début du XXe siècle.

Contrairement à ce que l’on croit souvent, c’est ici que le gratte-ciel, la forme la plus essentielle de l’architecture moderne, a été inventé, et non à New York.

Christian Monjou, spécialiste des civilisations anglo-saxonnes.

Droits photo : © iStock – Le “Haricot” de Chicago, oeuvre de l’artiste britannique Anish Kapoor, reflète la skyline de la cité des grattes-ciel, depuis le Millenium Park.

Retrouvez la suite de l’article dans le dernier numéro du Magazine Grand Paris, disponible en kiosque ou par abonnement