Quand l’agriculture francilienne perd du terrain. Chaque année, près de 2.000 hectares de champs sont grignotés par l’urbanisation.

Thibaut Sardier

Le plus grand globe terrestre au monde. C’est l’installation qui devrait consti- tuer le cœur du village global de l’Expo- sition universelle de 2025, si le Grand Paris en devient l’hôte. Le problème est de savoir où le construire : parmi les sept lieux candidats, plusieurs prévoient l’utilisation de terres agricoles. Un mal nécessaire au développement de la métropole ? L’argument est souvent mis en avant pour justifier la consommation de terres agricoles qui représentent désormais moins de la moitié de la superficie de l’Île-de- France. Chaque année, un peu moins de 2.000 hectares de champs seraient ainsi urbanisés, malgré l’opposition unanime des acteurs du monde agricole qui, toutefois, ne font pas front commun. Leur mobilisation vise notamment des points chauds embléma- tiques, tels le technopôle Paris-Saclay, le quartier d’affaires et le centre com- mercial du Triangle de Gonesse (lire notre article « pour/contre ») ou encore les Villages Nature de Marne-la-Vallée. On retrouve plusieurs de ces projets en bordure de l’agglomération parisienne,

là où ville et agriculture sont en contact direct. Pour Ségolène Darly, géographe à l’université Paris-VIII et spécialiste des espaces ruraux dans les métropoles, l’ancienne ceinture verte de la région parisienne a cumulé les difficultés : « Situées à proximité de l’agglomération, ces terres ont subi une forte pression foncière, d’autant qu’elles étaient de petite taille et initialement peu protégées par les documents d’urbanisme. » Aujourd’hui, tout en ouvrant la porte à l’urbanisation d’un grand nombre de terrains, le schéma directeur de la Région Île-de-France (SDRIF) prévoit de fixer un front d’urbanisation pour délimiter l’espace urbanisé et assurer la transition avec les espaces cultivés.

Retrouvez la suite de l’article dans le dernier numéro du Magazine Grand Paris, disponible en kiosque ou par abonnement

image_pdf