La Cité de la Défense à Balard

Surnommé très vite Pentagone à la française, le projet de Cité de la Défense à Balard doit rassembler à l’horizon 2015 les états majors des trois armées et les services centraux du ministère de la Défense, soit plus de 9 000 personnes sur un seul site. Le projet aura certainement du retard puisqu’il est devenu une affaire de justice après les révélations du Canard enchaîné à propos d’irrégularités sur le marché d’attribution. Hors ces considérations, voyons avec l’architecte Mattias Piani ce que nous disent les images avant et après sa construction. « C’est un bâtiment que je qualifierais d’introverti. Il est fermé sur l’extérieur mais ouvert sur luimême, avec beaucoup de vues sur les patios à l’intérieur. Cela semble cohérent étant donné sa fonction, et il a même un côté militaire dans son apparence : on dirait un tank de dernière génération ».
 
Certains ont pu aussi y voir une tortue, en tout cas quelque chose qui offre à la vue une carapace monumentale, plus choquante encore lorsqu’on la compare aux bâtiments plats et morphologiquement très variés qui la précédaient. Mattias Piani modère cependant cette impression : « Tous ces patios sont tout de même intéressants car ils laissent imaginer une lumière naturelle bien traitée. Et si l’on y regarde de plus près, on découvre que l’épaisseur des bâtiments est en fait assez fine, plus fine même que ceux qui l’entourent. De plus, je pense que de la rue on va le sentir différemment. Il sera dans l’alignement de la rue et des autres bâtiments, avec son aspect vitré tout du long… »

 

image_pdf