C’est à Aubervilliers et à Saint-Denis que vont bientôt s’ouvrir les premiers chantiers du futur campus Condorcet. Le site a vocation à devenir le plus grand pôle européen dédié aux sciences sociales. À l’image du modèle anglo-saxon, les bâtiments s’articuleront autour d’un grand parc ouvert sur la ville.(92).

Thibaut Sardier

Créer une vie de campus : l’objectif est souvent brandi par des universités françaises, jalouses de leurs rivales anglo-saxonnes. Ce faisant, elles oublient un détail : pour avoir une vie de campus, il faut… un campus ! Autrement dit, un périmètre assez vaste pour englober des équipements d’enseignement et de recherche, mais aussi des logements et des espaces festifs et sportifs où peuvent s’inscrire toutes les facettes de la vie universitaire. Pourtant il arrive parfois que le mot soit utilisé à bon escient en France. C’est le cas s’agissant du futur campus Condorcet déjà baptisé « Petit Harvard » par les plus enthousiastes dont les premiers coups de pioche seront donnés ce printemps en Seine-Saint-Denis.

Unis dans la diversité
Avec un site porte de la Chapelle, mais surtout 6,4 hectares à Aubervilliers, l’ensemble réunira une dizaine d’institutions (1) pour former l’un des plus grands pôles d’enseignement et de recherche en sciences humaines au monde. Et offrir à la recherche française une visibilité internationale bienvenue, alors que cette dernière est à la traîne dans les classements internationaux.

Retrouvez la suite de l’article dans le dernier numéro du Magazine Grand Paris, disponible en kiosque ou par abonnement

image_pdf