En 2018, ces deux villes de Seine-Saint-Denis vont accueillir la maison provisoire des Ateliers Médicis, un laboratoire culturel de soutien aux jeunes créateurs. En attendant de choisir un site définitif en 2024, aux abords de la future gare de la ligne 16 du Grand Paris Express.

Marianne Belly

La tour Utrillo marque une frontière invisible en Seine-Saint-Denis : celle qui sépare les villes de Clichy-sous-Bois et Montfermeil, deux communes voisines de même taille (30.000 habitants chacune), confrontées aux mêmes enjeux socio-économiques. Deux cités siamoises donc, parmi les plus pauvres du département et que l’on relie ensemble en parlant d’une traite de « Clichy-Montfermeil », un périmètre tristement médiatisé par l’explosion des émeutes de 2005. Ce sombre immeuble de bureaux de 14 étages, qui n’a jamais réussi à attirer durablement les entreprises, est attaqué depuis quelques semaines par de petits engins qui le grignotent peu à peu, de la toiture aux fondations. La « tour noire », comme l’ont surnommée les

habitants, devrait avoir totalement disparu en novembre prochain. En parallèle à cette disparition orchestrée par la Société du Grand Paris, est en train de se construire, à 100 m de là, un bâtiment antinomique : de taille plus modeste, chaleureux car tout en sapin clair, nomade car entièrement démontable et déplaçable… C’est l’agence d’architecture Encore Heureux qui a dessiné cette maison provisoire des Ateliers Médicis et en assure la réalisation – pour un budget de 3 millions d’euros, financés par l’État, la Région, la Métropole du Grand Paris, le département du 93 et la Fondation Bettencourt- Schueller. « C’est comme une cabane de grande dimension, et cela lui donne un aspect joyeux au sein d’un univers très minéral, décrit Nicola Delon, cofondateur de l’agence avec Julien Choppin. De la terrasse, on pourra même voir le chantier de la gare et le futur site pérenne des Ateliers Médicis. » Car en 2024 (2023 si Paris obtient les JO), quand ouvrira la station de Clichy-Montfermeil, un autre bâtiment, la Villa Médicis du 93, devrait être construit aux alentours de…..

Retrouvez la suite de l’article dans le dernier numéro du Magazine Grand Paris, disponible en kiosque ou par abonnement

image_pdf