Julien Bayou, “l’hyper-activiste” en campagne

J_Bayou-grandparisdeveloppement

À 38 ans, le fougueux porte-parole d’EELV et conseiller régional d’Île-de-France brigue l’investiture des écologistes pour les municipales à Paris face au président du groupe EELV au conseil de Paris, David Belliard. Pour l’ancienne figure médiatique de l’association Jeudi noir, être « élu et militant est un pléonasme ».

Vincent Michelon

Les cheveux toujours en bataille, la bonhomie et le verbe facile. Plus d’une décennie après Génération précaire et Jeudi noir, il a gardé l’allure un brin romantique d’un Robin des Bois. Neuf ans à siéger au conseil régional d’Île-de-France et six ans au porte-parolat d’Europe Écologie-Les Verts (EELV) n’y ont rien fait : à 38 ans, Julien Bayou ressemble toujours à l’activiste des années 2000, avocat des squatteurs, expert en agit-prop et porte-voix des stagiaires sous-payés. « Chez nous, les écolos, élu et militant, c’est un pléonasme », claironne celui qui s’affichait encore, ces derniers jours, à la « Marche du siècle » pour le climat, battait le pavé contre les expulsions locatives ou encore contre la reconstruction de l’incinérateur d’Ivry- sur-Seine (94)… entre deux passages télé pour défendre les chances des Verts aux élections européennes.

Mais les happenings militants ont pris une autre teinte. L’hyperactif de l’activisme a annoncé, fin 2018, qu’il briguait l’investiture des écologistes pour les municipales de 2020 à Paris, « en tandem » avec Antoinette Guhl, adjointe
d’Anne Hidalgo chargée de l’économie sociale et solidaire. Une candidature précoce motivée, dit-il, par le timing.: sitôt les européennes passées, les comptes de campagne devront être prêts en vue des municipales. Les sondages le créditent de 10 à 12%. Un bon début pour l’ex-candidat aux législatives. Ce dernier était déjà arrivé en troisième position (12,3%), en juin 2017, dans la circonscription remportée par Benjamin Griveaux, potentiel candidat LREM à la mairie de Paris. « La bataille est très ouverte », croit savoir celui que les écolos devront départager début juin avec David Belliard, chef de file des élus EELV au conseil de Paris. « LREM s’affaiblit, la droite est en difficulté. » Anne Hidalgo ? Une alliée possible, mais de préférence au second plan, car, martèle le candidat, le prochain maire de Paris « doit être écologiste ». Ce qui ne l’empêche pas d’envisager des alliances.

Droits photo : © Droits Réservés
Retrouvez la suite de l’article dans le dernier numéro du Magazine Grand Paris, disponible en kiosque ou par abonnement

Partager:

À propos

Grand Paris Développement est le premier titre de presse magazine entièrement consacré au Grand Paris.

Le magazine Grand Paris Développement vous apporte une information objective sur les chantiers du Grand Paris et sur son impact pour les Franciliens.

 


NOUS CONTACTER

APPELEZ-NOUS



Actuellement en kiosque


Partager: