image_pdf

L’appel à projets lancé par la MGP et l’État suscite un fort enthousiasme chez les architectes urbanistes, aménageurs, promoteurs et autres investisseurs. Les parcelles soumises à l’imagination des candidats pour leur réaménagement présentent des profils très variés. Revue de détail.

« Faire éclore la ville de demain dans les deux ans qui viennent. » Telle est la mission fixée par le président de la Métropole du Grand Paris (MGP), Patrick Ollier (LR), aux 61 sites sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets international Inventons la Métropole. Un concours d’architecture, calqué sur l’opération Réinventer Paris, qui éveille, semble-t-il, un fort enthousiasme. Qu’on en juge : 1.200 architectes, urbanistes, aménageurs, promoteurs ou investisseurs se sont pressés au Pavillon Baltard, à Nogent-sur-Marne (94), le 10 octobre dernier, lors de la présentation des emplacements retenus.

Aucun territoire métropolitain ne manque à l’appel : 19 terrains concourent en Seine-Saint-Denis, 21 dans le Val-de-Marne, 12 dans les Hauts-de-Seine, 5 à Paris, et 4 des sites se trouvent même hors de son périmètre (3 dans l’Essonne et 1 dans le Val-d’Oise). « Autant de sites qui révèlent la diversité de la Métropole ; à l’appel à projets de témoigner de sa cohérence, en trouvant un fil directeur, celui d’une agglomération innovante, résiliente et solidaire », ambitionne Valérie Mayer-Blimont (LR), conseillère métropolitaine en charge du dossier Inventons la Métropole.

 

Retrouvez la suite de l’article dans le dernier numéro du Magazine Grand Paris, disponible en kiosque ou par abonnement