Les travaux de la future gare du RER E ont démarré à La Défense. Situé 35 mètres en dessous du CNIT, ce chantier nécessite une haute technicité. Il s’agit de construire une « cathédrale » souterraine sur les fondations de l’emblématique bâtiment, plus précisément des immeubles situés sous sa voûte. Les 119 piliers des fondations qui sup-portent la charge totale du CNIT (70 000 tonnes) vont chacun subir un transfert de charge, opération complexe qui se fait par étape 24 heures sur 24. Ainsi, le sol du dernier niveau du parking sera le toit de la gare, une dalle de béton sera coulée et reposera sur 61 gros piliers qui seront ceux de la cathédrale. Un trou géant de 100 mètres de long sur 15 mètres de large, que l’on appelle une « faille », va également être construit. Il servira à approvisionner le chantier et à évacuer la terre issue du terrassement. Ce projet, qui se développe sur le site le plus construit du Grand Paris, emploie 200 ouvriers, à l’oeuvre chaque jour. Les travaux devraient durer jusqu’en 2022.

 

Crédit photo : © ISTOCKPHOTO – Razvan

image_pdf