Les vignerons du Grand Paris veulent leur grand cru

0211124558500

Après vingt ans de bataille, le Syndicat des vignerons d’Île-de-France (Syvif) a obtenu en mai dernier le label « Indication géographique protégée » (IGP) pour la région francilienne élargie. Un sésame précieux dans le monde très codifié du vin, même s’il reste à convaincre le public que « grand cru parisien » n’est pas un oxymore. 

 

Qui associe l’Île-de-France au vin ? À ce stade, pas grand monde. Et pourtant, la région francilienne est en passe de renouer avec son passé glorieux en matière viticole. Elle a obtenu en mai 2020 le label Indication géographique protégée, cette fameuse IGP, gage de qualité dans un monde où la concurrence est féroce. Une bataille vieille de 20 ans, menée par le président du Syndicat des vignerons d’Île-de-France (Syvif), Patrice Bersac. Avec plusieurs amis, il avait rêvé en 1999 de faire renaître la viticulture francilienne. Les obstacles ont été nombreux. Les vignerons du Languedoc, par exemple, craignant une concurrence intérieure, regardaient d’un œil méfiant le développement de la région parisienne. « Nous avons passé douze ans à ronger notre frein », résume Patrice Bersac. Un cap décisif sera franchi sept ans plus tard, en 2013, lorsque le dossier IGP sera officiellement déposé à l’ Institut national de l’origine et de la qualité (Inao). Il faudra ensuite attendre huit ans pour décrocher le prestigieux label IGP.

 

La suite de cet article est réservé aux abonnés.

Pour en profiter, abonnez-vous dés maintenant ou connectez-vous.

 

Partager:

À propos

Grand Paris Développement est le premier titre de presse magazine entièrement consacré au Grand Paris.

Le magazine Grand Paris Développement vous apporte une information objective sur les chantiers du Grand Paris et sur son impact pour les Franciliens.

 


NOUS CONTACTER

APPELEZ-NOUS



Actuellement en kiosque


Partager: